Femme brune prenant soin de ses cheveux
Coiffure | Trucs Et Astuces

Shampoings anti pelliculaire : stop aux pellicules de cheveux !

Ces petits amas blancs sur les vêtements sombres sont très agaçants. Le docteur Edo Hoting, notre expert capillaire, vous explique comment se débarasser des pellicules.

Avant tout, sachez que vous n’avez pas à rougir de vos pellicules de cheveux. La moitié d’entre nous rencontre ce problème un jour ou l’autre. En réalité, la formation de pellicules est un processus sain et parfaitement normal. Notre peau se régénère en permanence. Les cellules meurent au bout de 28 jours, cédant la place à de nouvelles cellules. Comme elles sont trop petites pour être vues à l’œil nu, tout cela se passe généralement sans qu’on s’en rende compte. Le shampoing se charge d’éliminer ces cellules mortes. Elles deviennent visibles quand le cuir chevelu produit un excès de cellules cornées. Le docteur Edo Hoting, notre expert du cheveu, nous parle des dernières découvertes scientifiques sur les pellicules du cuir chevelu.

Schwarzkopf : Comme le cuir chevelu se régénère en permanence, nous avons tous des pellicules. Mais pourquoi sont-elles visibles sur certaines personnes et pas sur d’autres ?

Dr Hoting : Tous les cuirs chevelus sont porteurs d’un certain champignon microscopique, le pityrosporon ovale. Quand il prolifère en excès sur la peau, ses produits métaboliques irritent le cuir chevelu, qui se défend en augmentant la production de pellicules. Leur formation dépend aussi de facteurs individuels, de l’âge et du climat. Trop peu d’exposition à la lumière – en particulier aux rayons UV en hiver – favorise l’apparition des pellicules. L’entretien des cheveux joue aussi un rôle. Les pellicules se voient davantage sur des cheveux qui ne sont pas lavés assez souvent.

SK : À quel moment les pellicules justifient-elles un rendez-vous chez le dermatologue ?

EH : Quand les pellicules s’accompagnent de démangeaisons cutanées, il y a un risque d’inflammation du cuir chevelu. Certaines maladies de peau, par exemple l’eczéma ou le psoriasis, peuvent entraîner une production accrue de pellicules. Dans ce cas, une visite chez le dermatologue s’impose.

SK : Pellicules et démangeaisons du cuir chevelu vont-elles toujours de pair ?

EH : Non. Un état pelliculaire léger ne s’accompagne jamais d’autres symptômes. Seule une production excessive de pellicules peut provoquer des démangeaisons.

SK : Des shampooings trop fréquents ou une eau dure et calcaire favorisent-ils la formation de pellicules ?

EH : Le climat et d’autres facteurs environnementaux peuvent influencer la production de pellicules. L’air sec dû au chauffage et le manque d’exposition au soleil en hiver favorisent leur formation. En desséchant le cuir chevelu, l’utilisation excessive du sèche-cheveux à haute température peut également provoquer l’apparition de pellicules visibles. Cependant, la qualité de l’eau et son taux de calcaire n’ont aucune influence dans ce domaine. Contrairement au savon, les shampooings modernes nettoient et traitent le cheveu efficacement, même en présence d’eau calcaire. Les pellicules non accompagnées d’autres symptômes gênants ne sont pas une maladie. On peut se débarrasser des pellicules définitivement en adoptant de bonnes habitudes cosmétiques et en utilisant des shampooings antipelliculaires adaptés.

SK : Peut-on avoir des pellicules si on a le cuir chevelu gras ?

EH : Oui, c’est possible. Quand les glandes sébacées sont suractivées, le sébum retient les pellicules sur le cuir chevelu, mais elles sont bel et bien là.

SK : Une fois qu’on s’est débarrassé des pellicules, doit-on continuer à utiliser un shampoing anti pelliculaire ?

EH : Non. Avec des traitements adaptés, les pellicules disparaissent rapidement et durablement. Inutile d’utiliser un shampooing antipelliculaire à vie. Il existe des shampoings anti pelliculaires très performants capables d’éliminer rapidement les pellicules. On dispose de plusieurs actifs antipelliculaires. Par exemple, le zinc pyrithione combat la prolifération de champignons sur le cuir chevelu tout en limitant la formation des pellicules dans les cheveux.

SK : Les shampooings antipelliculaires sont-ils agressifs pour les cheveux ?

EH : Non, il n’y a rien à craindre de l’utilisation régulière d’un shampooing antipelliculaire. On peut même le laisser agir deux minutes sur le cuir chevelu pour optimiser l’efficacité des ingrédients. Je recommande également des shampooings fréquents afin d’éliminer toutes les pellicules présentes dans les cheveux. Pour de meilleurs résultats, complétez l’action du shampoing anti pelliculaire par l’application d’une lotion tonique. Ces soins sans rinçage sont très efficaces.

Les bonnes habitudes à prendre pour éliminer les pellicules :

  • Évitez d’irriter votre cuir chevelu. Une eau trop chaude lors des shampooings, le fait de frotter le cuir chevelu avec une serviette, les brosses rigides et les brushings à haute température provoquent des irritations.
  • En cas de pellicules, n’irritez pas davantage votre cuir chevelu avec une coloration capillaire, un défrisage ou une permanente.
  • Si vos cheveux sont secs et abîmés, les shampoings anti pelliculaires risquent de les dessécher davantage. Veillez donc à appliquer un après-shampoing ou un masque après chaque shampooing.
  • De mauvaises habitudes alimentaires et/ou un stress prolongé ne sont pas directement responsables des pellicules, mais peuvent constituer des facteurs aggravants.
Découvrez: Trucs Et Astuces