Schwarzkopf Professional
LVDC_fevrier14-720x180

La vie d’un cheveu à la piscine

La vie d’un cheveu

Quand j’ai entendu « enchaîner les longueurs », je me suis demandé ce que mes longueurs avaient fait pour mériter d’être ainsi emprisonnées. Puis j’ai compris qu’on parlait piscine. Et j’ai bien aimé l’idée, parce que ça avait comme un petit goût de pré-été. 

  • L’air malin en bonnet de bain
    Je sais, c’est mission impossible, et c’était juste pour la rime. Car ma propriétaire aura beau tout faire, elle aura toujours l’air d’un crayon à papier avec gomme intégrée en s’approchant du bassin. Car si le port du bonnet est obligatoire dans les piscines municipales pour des raisons d’hygiène et pour éviter de boucher les canalisations, c’est grâce à lui que je me tiens à l’abri du chlore et autres produits susceptibles de m’abîmer la fibre en moins de temps qu’il ne faut pour faire une longueur.

    Préférez un modèle silicone plutôt que latex, plus facile à enfiler et moins étouffant pour nous autres. L’option bonnet tissu est à réserver aux cheveux courts ou pouvant être relevés sur le haut du crâne, car il laisse plus facilement passer l’eau et n’épargnera pas les mèches flottantes… 

    Les coiffures « in » à de la piscine
    Pour des questions de confort et d’hygiène, mieux vaut nous garder attachés même dans une piscine privée. Pour cela, faites rimer chic et pratique avec l’indémodable tresse : maillage « lâche » et portée sur le côté pour un effet bohème ou roulée en chignon pour une allure classe et sportive. Vous pouvez tout aussi bien opter pour deux tresses passées sur le front avant d’être fixées à l’arrière pour un look sophistiqué, propice à déconcentrer les baigneurs.

    Secourisme capillaire : les gestes qui sauvent
    Avec ou sans maillot rouge, prodiguez à vos cheveux les premiers soins en leur évitant la déshydratation : le chlore a tendance à les dessécher, misez sur les soins protecteurs, comme une huile solaire qui agira aussi contre les UV (si vous avez la chance d’en croiser). Ok pour le séchoir (même le gros de la piscine sous lequel vous vous tordez le cou) mais à condition de nous enduire au préalable de produit capillaire thermo-protecteur ou d'une huile de beauté capillaire. Enfin, utilisez un shampooing réparateur et offrez-nous un masque hydratant au moins une fois par semaine. Merci d’accorder une attention toute particulière à mes compagnons colorés ou permanentés, petits êtres souvent fragilisés en quête de tendresse dans ce monde de chlore…