Deux femems avec tresses africaines
Coiffure | Tresses

La tresse africaine dans tous ses états

La tresse africaine n’est pas que l’apanage des stars du R’n’B afro-américaines comme Alicia Keys ou Beyonce dans son album Lemonade. Cette coiffure ethnique a également fait notre bonheur durant les années 90. Ce n’est pas un hasard de la voir revenir en force sur les podiums et dans nos vies. Versatile et tendance, la tresse africaine se réinvente en nous permettant de réaliser les coiffures les plus folles. Le plus ? Tout le monde peut l’adopter, pas besoin d’avoir les cheveux épais ou crépus pour cela. Les cheveux courts ne seront pas en reste puisqu’il est également possible de les tresser et de jouer avec les longueurs à l’aide de rajouts. Découvrez comment faire une tresse africaine !

La double tresse africaine

Avant de pouvoir laisser libre cours à l’imagination au niveau des coiffures, la tresse africaine doit être maîtrisée. Le mieux reste encore de s’entraîner avec une double tresse africaine, qui n’est pas sans rappeler les fameuses tresses de boxeuse.

 

1.       Commencez par appliquer un spray salé pour texturiser les cheveux et faciliter le tressage, puis faites une raie au milieu. Vous voilà désormais avec deux mèches de cheveux de chaque côté du visage.

 

2.       Prenez trois mèches de cheveux au niveau des racines et commencez à tresser. Ajoutez une mèche de cheveux extérieure de la section à passer par le dessus.

 

3.       Continuez ainsi jusqu’à la pointe, des deux côtés, pour vous retrouver avec deux nattes africaines. Si vous comptez les joindre, rassemblez-les au niveau de la nuque afin de créer un chignon tressé.

 

4.       Vaporisez un nuage de laque pour fixer votre coiffure.

 

Simple mais sophistiquée, cette coiffure est personnalisable à l’infini. Vous pourrez aussi bien l’arborer au bureau que lors d’une occasion spéciale.

La tresse africaine pour les blondes

La tresse africaine est la coiffure parfaite pour les plus créatives d’entre nous. Il est possible de varier les tailles, l’épaisseur et le nombre de tresses, pour des possibilités de coiffures infinies. Une fois que vous maîtrisez la technique, amusez-vous à réaliser des couronnes tressées, des fines tresses collées africaines sur tout le crâne, voire même créer un faux half-hawk en ne tressant qu’un côté. Une tendance remarquée chez les blondes : la raie tressée. Cette coiffure, vue notamment sur Sofia Richie ou Kate Bosworth, est parfaite pour la saison des festivals. Prenez trois mèches au niveau de votre raie et tressez-en suivant la technique de la tresse africaine. Une fois arrivée au niveau de vos longueurs, fixez votre natte à l’aide d’un élastique fin. Si vous êtes blondes naturellement, évitez cependant les box braids, régulièrement portées par Beyonce. Ces tresses africaines avec rajouts ne mettaient déjà pas Christina Aguilera en valeur au début des années 2000 et risquent d’étouffer vos cheveux fins.

La tresse africaine inversée

La tresse africaine semble avoir encore de beaux jours devant elle. Si vous souhaitez vous différencier des autres sans pour autant abandonner la tendance, optez pour la tresse africaine inversée ! Pour la réaliser, il suffit de suivre les étapes de la tresse africaine classique précédemment citées. Mais au lieu de passer la mèche de cheveux extérieure par le dessus, il vous faudra la passer par le dessous. Vous vous retrouverez au final avec une natte en relief qui va apporter du volume à votre coiffure. Cette technique est donc une bonne alternative pour les filles aux cheveux épais qui souhaitent le contrôler tout en le mettant en valeur. Vous pouvez ensuite vous amuser à rajouter des Hair Rings, ou encore tresser directement avec un foulard pour une coiffure estivale colorée et tendance.

Découvrez: Cheveux Tressés